Débutant : pourquoi choisir un VTT polyvalent ?

Comme son nom l’indique (Vélo Tout Terrain), il doit s’adapter à tous types de terrains. Sans rien connaître sur les VTT, on devient d’un coup passionnant du vélo. Se promener dans les rues de la ville ou pour les randonnées à la montagne, on peut même enchaîner des kilomètres d’une ville à l’autre pour les plus passionnés. On peut tous aimer faire du vélo sans exigence sur l’âge ou le sexe sachant qu’ils ressemblent aux vestimentaires. Ils existent en taille XS à XL et se diffèrent sur certains points. On n’est pas obligé d’être un grand sportif pour se procurer d’un VTT. Pour devenir plus accro, on doit se sentir à son aise à ses premières expériences. Pour ne pas se tromper sur son choix de son premier vélo, rien ne vaut un VTT polyvalent qui est fonction de certains paramètres : la robustesse, le type de frein ou la suspension. On va parler de ces critères dans cet article.

Sur le poids

On fait son vélo généralement pour faire des kilomètres. Sur un long parcours, le poids pèse après des heures de pédalage. Pour alléger, les matériaux de fabrication comme la fibre de carbone résistent aux chocs et 8 fois plus légères que l’acier, le cadre en aluminium possède aussi cette légèreté, mais moins rigide que le premier. Bien que ce composant soit pour les vélos professionnels, la majorité des VTT polyvalents sont déjà fabriqués avec ce matériau. Il doit peser dans les 12 et 14 kilos pour ne pas trop sentir ses fatigues dès les quelques kilomètres parcourus et ne pas devenir un fardeau face à une grande montée.

Freins

Pousser son vélo à bout est une chose, mais le ralentir en est une autre. Le dispositif de freinage est primordial pour rouler en toute sécurité et pour ne pas être limité par la crainte de ne pas pouvoir s’arrêter à temps devant un obstacle. Il utilise les mêmes types de freins disponibles, tout comme les vélos professionnels : à étriers, fonctionnant par serrage de la jante, les freins à disques et à tambour qui ont le même principe que sur la voiture. Certains systèmes de freinage utilisent même l’hydraulique. En tout cas, pour commencer, on ne va pas passer à la vitesse supérieure.

Le choix des pneus

Ce sont les pneus qui assurent l’adhérence au sol, faire son choix n’est pas une question d’esthétique. Chaque type de pneu est différent d’un autre pour chaque terrain et à chaque météo : route rocailleuse, boueuse ou sèche. On doit donc reconnaître le climat et le terrain sur lequel on va rouler dans la majorité. Pour un VTT polyvalent, l’épaisseur des pneus est de 1,90 à 2,20 pouces, ils sont plus épais que sur les vélos des cyclistes. Ils pèsent plus, mais leur adhérence est plus avantageuse pour un débutant en VTT qui n’a pas besoin de rouler à 80 km/h.

Quels sont les produits indispensables à avoir en sortie VTT ?
Comment bien s’hydrater en VTT ?